Ce que vous ne savez pas sur les patates

Publié dans: Bon à savoir, Nutrition
Glouton
Publié : il y a 4 semaines

La patate, aussi omniprésente soit-elle, est plutôt méconnue. Pourtant, plusieurs secrets se cachent sous sa pelure et son histoire est tout aussi fascinante (comme dirait Charles Tisseyre). On vous offre en plus des suggestions de recettes originales pour varier vos menus.

Son histoire

La pomme de terre est originaire de la cordillère des Andes (Pérou), où on la cuisine depuis environ 8000 ans. Elle est arrivée en Europe vers le 16ème siècle, importée par les conquistadors espagnols lors de leurs voyages d'exploration. Elle est maintenant cultivée partout dans le monde sous pratiquement tous les climats. Facile à cultiver et à conserver, la patate est présente partout en Europe jusqu'en Russie dès le 18ème siècle, où elle permet d'expérer la fin des famines. Elle est aujourd'hui la 4ème culture végétale en importance dans le monde. Le Canada produit plus de 150 variétés de pommes de terre. Plus de 35 d'entre elles se retrouvent sur nos tables.

Elle nourrit!

Saviez-vous que selon le Guide alimentaire canadien, une pomme de terre compte comme deux portions de légumes? Malgré sa forte teneur en amidon et glucides, elle est bien considérée comme un légume. Au niveau des vitamines et minéraux, son offre est intéressante. Une pomme de terre cuite au four avec la pelure contiendra:

  • plus de fer que 250 ml (1 tasse) d’épinards frais
  • autant de vitamine C que 3 petites pêches
  • deux fois plus de potassium qu’une banane
  • autant de fibres que 6 pruneaux séchés
  • plus de vitamine B1 que 250 ml (1 tasse) de spaghetti de blé entier
  • plus de fibres qu’un bol (3/4 tasse) de gruau instantané préparé
  • moins de calories que 250 ml (1 tasse) de riz blanc à grain long

Si possible, gardez la pelure pour bénéficier de tout ce que la pomme de terre a à offrir.

Les variétés

Comment choisir quelle variété cuisiner? Les patates sont assez versatiles pour que vous puissiez cuisiner ce que vous voulez avec n'importe quelle variété. Par contre, certaines associations sont plus évidentes:

  • À chair blanche (Superior, Eramosa, etc.): excellentes bouillies et au four
  • Rouges (Norland, Chieftain, etc.): parfaites pour les frites ou les salades
  • À chair jaune (Yukon Gold, etc.): pour une purée extraordinaire
  • De formes longue (Goldrush, etc.): pour la cuisson au four

La patate douce, elle?

Bien que différente, il ne faut surtout pas l'ignorer. Elle est un peu plus riche en glucides que la pomme de terre traditionnelle, mais contient plus de 10x sa vitamine A, de la beta carotène (d'où elle tient sa couleur) et un peu plus de fibres.

Des recettes originales

Au delà de la traditionelle purée et des frites, il y a toutes sortes de façons originales de cuisiner les pommes de terres sans tomber dans la routine. Voici quelques suggestions.

Côtelettes de porc à l’ail rôti et purée de légumes blancs au cheddar fort
Voir la fiche recette
Poutine aux côtes levées et sauce barbecue à la pomme
Voir la fiche recette
Pommes de terre au cheddar
Voir la fiche recette
Salade de pommes de terre aux cornichons à l’aneth et jambon
Voir la fiche recette
Pommes de terre grillées à la texane
Voir la fiche recette
Pommes de terre farcies au brocoli, au maïs et aux crevettes nordiques
Voir la fiche recette
Pommes de terre-déjeuner
Voir la fiche recette

Lâche pas la patate!

Sources: AQDFL, L'épicerie

Articles reliés

L'infolettre Glouton, pour ne rien manquer!