6 aliments vedettes de l'automne

Publié dans: Bon à savoir, Nutrition
Sophie Rodriguez
Publié : il y a 2 semaines

Les températures dégringolent, le soleil se fait plus discret et les feuilles changent de couleurs: nous voici officiellement en automne. Les étals sont recouverts de champignons, de poires, de courges, de choux, de raisins… Grâce à leurs nutriments, ils nous font du bien et nous promettent de réaliser de savoureux repas.

LES NOIX

Ce petit oléagineux typique de l’automne renferme un vrai trésor de santé. Particulièrement riche en oméga-3 bénéfiques pour le système cardio-vasculaire, la noix est aussi une excellente source d’antioxydants qui permet de lutter contre le vieillissement cellulaire. Pour beaucoup d’entre nous, qui dit noix, pense gras. Cet oléagineux traine cette mauvaise réputation à tort, car s’il s’agit bien d’un aliment gras, il contient de bons gras qui contribuent au bon fonctionnement des artères et du cerveau ainsi qu’à la belle apparence de la peau. Encas coupe-faim, la noix est très bénéfique après une séance de sport.

Pour profiter de tous ses bienfaits, elle se consomme non décortiquée. Vendues en cerneaux, les noix perdent très rapidement de leurs vertus et ont une nette tendance à rancir. Bien évidemment, on évite les assortiments de noix salées!

LES POMMES

Bien qu’on les trouve toute l’année sur les étals, l’automne est la saison idéale pour en profiter, car elles viennent d’être cueillies. Bon marché et variée, il existe plusieurs dizaines de variétés de pommes qui ont chacune leur goût et un usage différent : en compote, cuite au four, en jus centrifugé ou en croquant tout simplement dedans. La pomme est un fruit très intéressant, car son ratio calorique est faible tout en apportant vitamine C, antioxydants et pectine, une fibre soluble, qui jouerait un rôle positif sur le cholestérol.

En revanche, la pomme faisant partie des fruits les plus traités dans l’agriculture conventionnelle – elle subirait jusqu’à 36 traitements chimiques avant d’arriver dans nos bacs! - il convient de privilégier l’agriculture biologique.

LES COURGES

Les cucurbitacées sont de retour : par ici vitamine A, potassium, bêta-carotène! Les courges brillent par leur diversité, ronde, petite, allongée, orange, jaune, blanche. Certaines, comme le potimarron, ont une saveur très prononcée, d’autres possèdent des saveurs plus douces. Une fois cueillies en septembre, elles se conservent longtemps grâce à leur peau épaisse, et on les retrouve en épicerie jusqu’en hiver. Elles sont délicieuses en soupe, purée, rôties, en gratin… Que ce soit dans le potiron, la courge musquée, le potimarron, la butternut ou la courge spaghetti, on retrouve une bonne quantité de vitamine A, potassium, et aussi, dans les variétés orange, une excellente source de bêta-carotène, un antioxydant qui jouerait un rôle dans la prévention du cancer.

N’hésitez pas à conserver les graines, une fois bien nettoyées à l’eau claire et séchées au four, vous pourrez les torréfier au besoin pour agrémenter une salade, une soupe ou une poêlée de légumes.

LES KIWIS

Le kiwi est un concentré d’énergie. Riche en vitamine C, il en contient deux fois plus que l’orange, il possède aussi une bonne dose de cuivre, de magnésium et de potassium. Il est aussi réputé pour sa teneur en acide folique (vitamine B9) et en vitamine K. C’est un allié de taille pour faire face aux premiers coups de froid. Par ailleurs, grâce à ses antioxydants, il contribuerait à la prévention du cancer et sa teneur en fibres solubles facilite la digestion et lutte contre la constipation.

LES LENTILLES

Produits chouchous des végétariens, les lentilles, à l’instar des légumineuses, sont riches en protéines végétales qui représentent une bonne alternative aux protéines animales. Toutefois, pour profiter au mieux de ces protéines, il est important de consommer les lentilles en combinaison avec des produits céréaliers, puisque contrairement aux protéines animales, les lentilles ont une faible teneur en méthionine (un acide aminé essentiel à l’organisme), ce qui rend leurs protéines incomplètes. En mariant les lentilles à, entre autres, du riz ou de l’orge, on obtient des protéines complètes qui contiennent tous les acides aminés essentiels. Outre leur richesse en protéines, mais aussi en phosphore, en cuivre, en manganèse et en vitamine B9, les lentilles renferment une grande quantité de fibres, qui procure une sensation de satiété rapide. Elles sont idéales quand on surveille sa ligne et qu’on redoute d’avoir faim.

LE RAISIN

L’automne est aussi la saison des vendanges, donc du raisin. Blanc ou noir, le raisin est à son meilleur jusque mi-novembre. Il faut en profiter sans tarder! D’autant que ses vertus sont considérables: il est riche en manganèse, cuivre, vitamines B1 et B2, il est aussi une excellente source de flavonoïdes, efficaces contre le vieillissement des cellules. Notons également que le raisin est un fruit peu calorique (69 calories pour 100 gr), qui possède des propriétés anticancéreuses et permettrait de lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Bref, c’est un trésor de santé. Sous la forme sèche, les raisins sont les alliés des sportifs et peuvent ainsi servir de coup de fouet durant une séance d’exercices. Le raisin se consomme aussi en jus, et sous forme d’huile de pépins. Elle contient des omégas 6 bénéfiques contre le cholestérol et est délicieuse pour assaisonner une salade.

Petit bémol : à l’instar des tomates et des pommes, le raisin fait partie des fruits les plus traités dans l’agriculture intensive, il est donc préférable de privilégier le raisin biologique.

Bien sûr, il existe d’autres aliments de saison, comme les poires, les prunes, les choux… Et n’oubliez pas : quand c’est de saison, les produits locaux sont à la fête !

Articles reliés

À propos de Sophie Rodriguez
Spécialiste des communications et du marketing, rédactrice-réviseure et friande de 5 à 11 entre amis.

L'infolettre Glouton, pour ne rien manquer!