Les arômes naturels et artificiels: mythes et réalités

Par : Glouton
Publié : il y a 4 mois

Que ce soit dans les céréales, le yogourt ou même dans le thé, nous retrouvons des arômes, parfois naturels, parfois artificiels. Mais est-ce qu’un arôme naturel est vraiment mieux qu’un arôme artificiel?

Un arôme naturel se retrouve (presque) tel quel dans la nature. Un procédé d’extraction permet de récupérer les molécules qui composent cet arôme. Par exemple, l’huile extraite d’une orange est composée à environ 90% d’une molécule appelée delta limonène. C’est principalement cette molécule qui constitue la saveur d’orange.

Un arôme artificiel est aussi composé de molécules aromatiques, les mêmes que si elles avaient été récupérées naturellement, exceptées, qu’elles ont été reproduites et non extraites d’un produit naturel.

Il est donc faux de dire qu’un arôme artificiel dangereux pour la santé, puisqu’en bout de ligne ce sont sensiblement les mêmes molécules dans deux. Ce qui change, c’est le procédé de fabrication.

La saveur elle, peut varier. Les fabricants d’arômes artificiels ont leurs propres recettes, certaines compositions imitent fidèlement les arômes naturels, d’autres moins. C’est comme dans n’importe quoi, il y a des arômes de moindre qualité, il en va de même pour ceux d’origine naturelle.

Mais pourquoi on reproduit des arômes qui existent déjà naturellement? Principalement pour le prix. Il coûte en effet beaucoup plus cher d’extraire une molécule naturelle que de la reproduire synthétiquement. Prenons par exemple la vanille, qui a atteint des sommets en 2017, à plus de 600$ le kilo (alors que c’était de 400$ le kilo en 2003). En utilisant des arômes artificiels de vanille, les entreprises sont moins affectées par les fluctuations de prix et arrivent à diminuer leurs coûts de production.

Mais le mot «artificiel» ne vend pas. C’est pourquoi de plus en plus, l’industrie alimentaire se tourne vers les arômes naturels pour certains produits, mieux perçus par les consommateurs. Même si en bout de ligne il s’agit d’un choix personnel de les éviter ou pas, il est quand même important de savoir qu’un arôme artificiel ne met pas votre santé en danger.

Sources : Radio-Canada (L’épicerie) Le Devoir : Le prix de la vanille face à une flambée historique

Recevez les nouvelles recettes chaque semaine