Et si on parlait couteaux et fourchettes ?

Publié dans: Bon à savoir!
Sophie Rodriguez
Publié : il y a 1 semaine

L’autre soir, nous soupions entre amis dans l’excellent restaurant de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) situé face au square Saint-Louis, à Montréal. L’ambiance était cosy, le service impeccable, les plats dissimulés sous cloches, tous aussi appétissants que savoureux. Jusqu’au moment où Marie-Hélène nous a posé, ou plutôt murmuré du bout des lèvres, la question qui nous a laissés pantois : « Les couverts, on les place comment sur l’assiette quand on a fini ? » Tout le monde s’est regardé, version biche apeurée, avant d’y allé de sa réponse pas tout à fait exacte, pas complètement fausse ; l’occasion de réécrire le protocole et d’alimenter la conversation. Alors, pour éviter de mettre les pieds dans le plat et manier le langage des couverts sans langue de bois, voici les règles d’usage à mémoriser de toute urgence.

couteaux et fourchettes

Je fais une pause

La bienséance voudrait que les couverts ne reposent jamais à cheval entre l’assiette et la table... erreur que nous sommes légion à commettre sans même y penser. Dommage, car à y regarder de près, le protocole a tout bon. Combien de fois vous est-il arrivé d’accrocher les couverts en équilibre sur le bord de l’assiette, envoyant fourchettes et couteaux valser sur la nappe blanche de belle-maman, lorsque ce n’était pas carrément sur le tapis ? Et si à compter d’aujourd’hui, vous faisiez les choses bien ? Pour s’octroyer une pause entre deux bouchées, répondre à Jean à grand renfort de gestes ou prendre une gorgée de vin, placez vos couverts en pyramide dans l’assiette, les manches posés sur le rebord, fourchette à gauche, dents vers le haut et couteau à droite, lame tournée vers l’intérieur, sans qu’ils ne se croisent.

Je suis prêt pour la suite

L’entrée est terminée et vous désirez passer au plat suivant, d’autant qu’il s’agit d’un braisé d’agneau qu’il vous tarde de savourer. Laissez vos couverts croisés dans l’assiette. Le couteau doit être centré à l’horizontale dans l’assiette et la lame tournée vers vous. Placez ensuite la fourchette perpendiculaire au couteau, dents vers le haut, le plus centré possible. Vous ne devriez pas attendre longtemps…

Miam-miam… délicieux !

En disposant vos couverts parallèles au centre de l’assiette, vous informez le restaurateur que vous avez aimé le plat qu’il vous a servi. Les dents de la fourchette regardent le plafond, et la lame du couteau est en direction du haut de votre assiette. S’il vous demande si ça vous a plu, c’est qu’il n’aura pas lu ce billet de blogue…

No comment, pas terrible

Vous n’avez pas apprécié le plat (ni la musique, ni le manque de stationnement dans les environs, ni le vin, ni la robe de votre invitée ni la soirée en fait, d’ailleurs vous ne reviendrez plus) et vous préférez garder les lèvres scellées par mesure de sécurité ? Placez vos couverts en pyramide comme pour faire une pause, mais à présent, croisez-les, fourchette par-dessus le couteau. Bravo ! Parfois, la façon la plus élégante de dire les choses est justement de ne pas les dire.

J’ai terminé, un point c’est tout

Marie-Hélène, voici enfin LA réponse à ta question, et quand je dis LA je ne suis pas tout à fait honnête, car il en existe plusieurs : le repas terminé, placez vos couverts parallèles, verticalement au centre de l’assiette, dents vers le haut. Le couteau se trouve vers la droite. Vous pouvez également les disposer en diagonale depuis le bord droit ou gauche de l’assiette.

L’addition SVP !

À propos de Sophie Rodriguez

Spécialiste des communications et du marketing, rédactrice-réviseure et friande de 5 à 11 entre amis.

L'infolettre Glouton, pour ne rien manquer!