Change mes frites en grillons

Par : Louis le commis
Publié : il y a 5 mois

Mise en garde; cette chronique comporte des aspects peu ragoûtants. C'est commencé. Cette semaine, une cliente m'a demandé si on a de la farine de grillons. Selon Radio-Canada, il y en a chez Loblaw. Bientôt, les commis vont placer des sacs de larves de ténébrions trempées dans le chocolat à côté du fromage en crottes sur le bord de la caisse.

Selon cet article, c'est l'aspect psychologique le problème. Y paraît que c'est tabou chez nous. Perso, je me délecte à l'idée d'un caviar d'oeufs de fourmis thaïlandais, d'un baba au rhum aux vers de bambou ou encore d'un bon tartare de charançons rouges des palmiers.

Je rêve une fin de soirée arrosée du futur. Je me retrouve à la cantine du quartier : « Changes mes frites en grillons, extra larves à côté et sauce barbecue s'il te plaît. » Grillon-sésame grillé dans le gras de canard, grillon gratiné, grillon flambé et omelette champignon-grillon le matin; êtes-vous prêts?

Du grillon bio

Aussi vrai que la moutarde peut propulser un avion, on verra bientôt de l'insecte mainstream en boulettes pour des chaînes de burgers cheaps. Comme commis, je compare cette tendance avec celle du bio. Les avantages nutritionnels et environnementaux sont connus du public, mais les habitudes de consommation ne changent pas nécessairement aussi vite que voyagent les infos.

Les tomates et les carottes bio goûtent plus sucré, l'ail de Chine goûte le carton, pourtant, les consommateurs ont l'impression que ça coûte juste « plus cher ». L'image négativo-grano colle au bio comme si la bouffe sans pesticide était réservée au pape pis à la reine. Pour commencer, en tant que commis redoutable, je recommande la liste des douze crottés.

« Les 12 crottés »

Les 12 crottés, c'est une francisation de mon cru pour décrire la liste des pires aliments conventionnels. Autrement dit, les comestibles qui contiennent le plus de pesticides. En gros, dans un souci d'éviter d'ingérer du poison, commencez par la liste des 12. Aux cinéphiles, rien à voir avec le film « Les douze salopards », de 1967.

Si les grillons font peur aux consommateurs, force est d'admettre qu'on a moins de mal à ingérer des produits chimiques. Faites-vous tremper vos légumes feuillus? Je dis ça pas juste pour enlever les pesticides, fongicides et herbicides toxiques. Si vous voyiez mes collègues des fois, vous les feriez tremper vous aussi.

P.S. Québec dévoile sa politique bioalimentaire vendredi.

À propos de Louis le commis

Anthropologue amateur du commerce au détail, flexivore et un brin poète, le commis d'épicerie ose comparer les pommes et les oranges.

Recevez les nouvelles recettes chaque semaine